Lundi 23 Octobre 2017

Mis à jour le Lun. 23 Oct. 2017 à 09:43

Retour W.Q. Judge Articles W.Q. Judge Le sommeil et les rêves - Citations - La culture d'un haut idéal et d'une vie mystique

Le sommeil et les rêves - Citations - La culture d'un haut idéal et d'une vie mystique

  • PDF
Index de l'article
Le sommeil et les rêves - Citations
L'activité nocturne intense de l'Ego Supérieur
Sur les rêves
Réponses du Soi Supérieur à nos questions
La culture d'un haut idéal et d'une vie mystique
Communications avec nos êtres chers
L'inspiration des poètes, artistes, inventeurs... pendant le sommeil
Le voyage astral
Toutes les pages

La culture d'un haut idéal et d'une vie mystique
La culture d'un idéal élevé : « L'interdépendance de toutes choses, suggère, l'unité du tout. [...] Cette unité radicale de tous les êtres, ne devient, cependant, possible que dans la mesure où la conscience est éveillée sur un plan supérieur ; et que cette conscience supérieure considère comme illusoire notre présente conception d'une séparativité complète par rapport au tout, car il n'existe en réalité pas de séparation. Ce sentiment n'existe que sur notre plan présent de conscience. [...]
« Bien que notre conscience de ce qui est au-delà du voile de matière soit, aujourd'hui, très limitée, la culture de l'aspect mystique de notre nature nous ouvrira des espaces insoupçonnés et élargira notre conscience. Par exemple, en cherchant à comprendre nos états de conscience pendant le rêve et le sommeil profond. Notre vie idéale découle de l'état de sommeil profond. Pendant ce moment d'oubli complet de notre soi-conscience nous sommes sur un plan totalement différent.
« L'observation, intelligente et persistante, et la recherche dans le sommeil profond révèlera, rapidement, premièrement, que c'est un état de grande pureté, qui n'est pas influencé par les actions bonnes ou mauvaises de la journée ; et, deuxièmement, que les idéaux, qui nous animent dans la journée, nous parvenant inopinément et paraissant parfaitement naturels, sont en réalité des réflexions, dans le cerveau physique, provenant du sommeil profond.
« L'homme mène une double vie à l'état de veille. Chaque pensée et action ont un double aspect. Le premier, et le plus fort actuellement, est celui qui provient de notre personnalité, le second est celui qui touche nos relations avec le monde au sens large. Le processus est si automatique qu'il n'est pas remarqué, mais nos activités sont conditionnées par ces deux aspects.
« Si les prédilections de la personnalité dominent, il en résultera un égoïsme correspondant ; si, à l'encontre, l'aspect idéal est convenablement cultivé, l'action sera en accord avec et résultera d'une meilleure intuition. Ceci est le côté idéal de la double vie de l'homme, un état de conscience supérieure, dont l'exploration élargira grandement notre conception du rôle de l'homme dans le drame de la vie ‒ de cette « Unité Idéale » ou « Fraternité Universelle de l'humanité » qui est un « fait », et de l'illusion de la notion de séparativité dans l'humanité. » Traduction d'un extrait de l'article de W.Q. Judge, "Theosophy and the Theosophical Society".

La vie mystique : « Les fonctions de la vie intérieure sont constamment actives ; elles ne requièrent ni repos, ni relâchement. Quand un homme peut, à volonté, établir l'équilibre entre ces fonctions, qui lui permet de voir, d'entendre et de ressentir leurs manifestations partout où il le désire, alors, ces manifestations deviennent sa possession, répondent à sa demande, et pour la première fois il accède à la vérité et sa compréhension.
« Les rêves et la clairvoyance volontaire sont les deux pôles de la vie spirituelle, et sur eux reposent les enseignements des religions sur l'immortalité. » Extrait traduit de la revue The Path – May 1887 – « Some Teachings of a German Mystic – Dreams and the Inner Life » – J. Kernning