Lundi 23 Octobre 2017

Mis à jour le Lun. 23 Oct. 2017 à 09:43

Retour Autres auteurs Articles autres auteurs Citations – Caractère et mission de la Théosophie - Page 3

Citations – Caractère et mission de la Théosophie - Page 3

  • PDF
Index de l'article
Citations – Caractère et mission de la Théosophie
Page 2
Page 3
Page 4
Toutes les pages

Aucune doctrine d'origine humaine, aucune croyance, si sanctifiée qu'elle ait pu être par la coutume et l'antiquité, ne peut être comparée, au point de vue du caractère sacré, à la religion de la Nature. La clef de la Sagesse qui ouvre les lourdes portes conduisant aux arcanes des sanctuaires les plus ca¬chés, ne peut être découverte que dans son sein. ― La Doctrine Secrète, vol. 4, p. 446.

De tout temps, il y a eu des individus qui ont plus ou moins clairement compris les doctrines théosophiques et les ont incorporées au tissu même de leur vie. Ces doctrines ne sont l'exclusivité d'aucune religion et ne se limitent à aucune société ni période. Elles sont l'héritage de toutes les âmes humaines. Chacun est conduit à définir sa propre orthodoxie, selon sa nature et ses besoins, et d'après ses diverses expériences. Cela peut expliquer pourquoi ceux qui s'imaginaient que la Théosophie était une nouvelle religion ont cherché en vain son credo et son rituel. Son credo c'est la Loyauté envers la Vérité, et son rituel consiste à honorer chaque vérité en la mettant en pratique. ― La Clef de la Théosophie, p. 31.

Des voyageurs ont rencontré ces adeptes sur les bords sacrés du Gange, ils les ont frôlés dans les ruines muettes de Thèbes et dans les mystérieuses chambres désertes de Luxor. Des mémoires historiques ont constaté leur présence dans les salons brillamment illuminés de l'aristocratie européenne. On en a rencontré encore dans les plaines arides et désolées du grand Sahara comme dans les cavernes d'Elephanta et de Kurli. On peut en trouver partout, mais ils ne se font connaître qu'à c'eux qui dévouent leur existence à l'étude désintéressée de la vérité, à ceux qui, dès qu'ils sont dans la voie, ne retournent plus en arrière. ― Isis Dévoilée, vol. 1, p. 96.

Ces grands Mahâtmas ou Bouddhas, constituent une propriété commune et universelle ; ce sont des Sages historiques, au moins pour les occultistes qui croient à une telle Hiérarchie de Sages, dont l'existence leur a été prouvée par les érudits de la Fraternité. ― La Doctrine Secrète, vol. 3. p. 527.

Les méthodes employées par nos savants et par nos étudiants des sciences psycho-spirituelles ne diffèrent guère de celles des étudiants des sciences naturelles et physiques... Mais ces domaines que nous explorons se trouvent sur deux plans différents, et nos instruments ne sont pas faits de mains humaines ; pour cette raison peut-être n'en sont-ils que plus sûrs. Les cornues, les accumulateurs et les microscopes du chimiste et du naturaliste peuvent devenir hors d'usage ; le télescope et les instruments d'horlogerie de l'astronome peuvent se détériorer ; nos instruments de mesure, au contraire, sont en dehors de l'influence des conditions météorologiques ou des éléments. ― La Clef de la Théosophie, pp. 102-3.

La magie était considérée comme une science divine qui permettait de participer aux attributs de la divinité elle-même. ― Isis Dévoilée, vol. 1, p. 106.

La MAGIE est la SAGESSE spirituelle ; la nature est l'alliée matérielle, l'élève et la servante du magicien. Un principe vital commun pénètre toute chose, et ce principe peut être contrôlé par la volonté de l'homme. ― Isis Dévoilée, vol. 4, p. 326.

La Théosophie est en vérité la vie, l'esprit intérieur qui fait de toute vraie réforme une réalité vitale, car la Théosophie est la Fraternité Universelle, le fondement même, comme aussi la clef de voûte de tous les mouvements visant à l'amélioration de notre condition. ― Cinq Messages, p. 46.

De même qu'elle a existé éternellement à travers les cycles sans fin du passé, elle existera à jamais à travers l'infinité des temps de l'avenir, car la Théosophie est synonyme de VÉRITÉ ÉTERNELLE. ― La Clef de la Théosophie, p. 317.

La Théosophie, dans son sens abstrait, est la Sagesse Divine, ou l'agrégat des connaissances et de la sagesse qui sont à la base de l'Univers — l'homogénéité du BIEN éternel. Dans son sens concret, elle est l'ensemble complet des éléments de cette Théosophie abstraite que l'homme a obtenu de la Nature sur cette terre, et rien de plus. ― La Clef de la Théosophie, p. 71.

L'éthique est l'âme de la Religion-Sagesse, parce qu'elle fut autrefois la propriété commune des Initiés de toutes les nations. ― La Clef de la Théosophie, p. 27.  top-iconRetour en Hauttop-icon