Lundi 23 Octobre 2017

Mis à jour le Lun. 23 Oct. 2017 à 09:43

Retour Cœur de la Théosophie L’œuvre de H.P. Blavatsky

L’œuvre de H.P. Blavatsky

  • PDF
AddThis Social Bookmark Button

Un enseignement synthétique et universel
« Ses enseignements principaux peuvent se résumer dans les propositions suivantes :

‒ La Morale est basée sur la LOI et les faits.
‒ La Loi Morale est la Loi Naturelle.
‒ L'Évolution assure l'accomplissement de la Justice.

« L'identité fondamentale de toutes les âmes avec la Sur-Âme » rend possible la contagion morale, grâce au milieu psychique subtil.
« L'Identité Spirituelle de tous les êtres implique que la Fraternité Universelle est le seul sentier que puissent suivre ceux qui cherchent la vérité.
« Elle ne croyait pas à l'appel au sentiment. Elle avait vu l'échec de celui-ci dans le cas des religions ; elle avait constaté que notre civilisation moderne en faisait fi, que le sentimentalisme ne constituait aucune base solide pour la Volonté qui anéantit toute tentation de la chair ni pour la Foi capable de déplacer les montagnes.
« C'est pourquoi elle enseigna l'aspect et la portée scientifiques du péché ; pourquoi elle enseigna que la Loi Universelle s'oppose strictement dans tousv35 imagea les domaines au péché et en punit la commission, et montra comment le libre arbitre de l'homme est contrebalancé par l'affirmation suivante : « La vengeance m'appartient, dit la Loi, je rendrai à chacun son dû » […].
« Elle prêcha la Justice et le vrai discernement, la Miséricorde et l'Amour. […] Par-dessus tout, elle enseigna que « ceux qui sont purs de cœur voient Dieu », et elle l'enseigna comme un fait scientifique ; elle démontra que cette vision était possible matériellement, pourrait-on dire, aussi bien que spirituellement, grâce aux lois spirituelles agissant dans la Substance une, et en prouvant ce fait, elle exalta notre courage jusqu'au-delà des plus lointaines étoiles visibles. » - Extraits de l’article de W.Q. Judge, « Morte, Elle nous parle encore ».

Eléments biographiques et bibliographiques
Voici deux liens vers des documents biographiques et bibliographiques :
Aperçus biographiques de H.P. Blavatsky (1831 - 1891)
‒ Article de W. Q. Judge, « The Esoteric She » [L’ésotérique Elle]
‒ Article de H.P. Blavatsky, « Mes livres ».

v35 imagebIl est intéressant de lire les dédicaces de ses principaux ouvrages :

- Isis Dévoilée : « L’auteur dédie cet ouvrage à la Société Théosophique qui fût fondée à New York en 1875, pour l’étude des sujets qu’il traite ».
- La Doctrine Secrète : « Je dédie cet ouvrage à tous les vrais Théosophes de tous pays et de toute race parce qu’ils l’ont suscité et c’est pour eux qu’il fût rédigé ».
- La Clef de la Théosophie : « Dédié par “H.P.B.” à tous ses élèves afin qu’ils puissent apprendre et enseigner à leur tour ».
- La Voix du Silence : « Dédié au Petit Nombre ».

H.P. Blavatsky et la religion

« Quelle était la mission de H.P. Blavatsky vis-à-vis des religions du monde – non pas à une religion particulière, mais à toutes les religions ? Certaines personnes n’ont pas compris son amour pour le Grand Bouddha et ont dit qu’elle était Bouddhiste. Du point de vue technique elle n’était pas plus Bouddhiste que Vedantine. Bien que n’appartenant à aucun culte ni à aucune secte, elle appartenait à tous. Elle était Théosophe. Sa mission au monde religieux et théologique était bien définie. Elle n’avait que faire des prêtres salariés, des revendications exclusives, des rites et des rituels mal compris, de toute phase de religion éloignant une classe ou une secte d’hommes des autres. Et tout de même elle appartenait à tous. En effet, elle était Bouddhiste dans ce sens qu’elle acceptait et pratiquait le Pancha Sila, les Cinq Préceptes – ne tue pas, ne vole pas, ne convoite pas, ne mens pas, ne prends pas de drogues. Elle était Chrétienne, parce qu’elle « aimait son voisin comme elle-même » et elle « pardonnait à ses ennemis » et elle « ne résistait pas au mal ». Elle était aussi une grande Zoroastrienne, car non seulement admirait-elle la Triade de la Pureté, mais elle pratiquait pendant les cinq périodes de la journée de bonnes pensées, de bonnes paroles et de bonnes actions ; elle était Vaishnavite, car elle était une grande Bhakta, une grande dévote, et elle déposa sur l’autel du service, le sacrifice d’une merveilleuse vie. Sa mission aux hommes et aux femmes religieux était de donner la liberté de pensée, et elle offrit l’épée de la connaissance afin de trancher les doutes aveugles, qui sont la progéniture de la croyance et de l’opinion aveugles, et de détruire la petitesse des religions pour trouver la grandeur de la vraie Religion » (1).

H.P. Blavatsky et la science
v35 imagec« Au monde de la science elle apporta la connaissance, la gnose, qui affirme que la matière n’est pas tout, ni la fin de tout. En physiologie comme en psychologie, en astronomie comme en embryologie elle fit voir de nouvelles perspectives de connaissance, et indiqua qu’il existe un lien indissoluble entre l’homme, le microcosme, et le Divin, le Macrocosme. De même qu’elle combatit la superstition religieuse, elle s’attaqua au dogmatisme de la science. Elle dit aux hommes de sciences du dix-neuvième siècle, qu’une connaissance plus étendue que la leur était connue des civilisations plus importantes du passés, dont ils ne savaient rien » (2).

H.P. Blavatsky et la philosophie
« Elle montra, en philosophie, que les trois philosophies religieuses asiatiques, le Brahmanisme, le Zoroastrisme et le Bouddhisme offrent de meilleures solutions à nos problèmes individuels ou collectifs, qu’Auguste Comte en France, ou Spencer en Angleterre, ne furent capable de le faire. Elle montra que la fonction de la philosophie n’est pas d’être spéculative et uniquement intellectuelle, mais qu’elle doit être pratique et éthique. L’éthique pratique et la pratique de l’éthique constituèrent son message aux philosophes actuels. » (3) (Trois citations (1), (2), (3), d’un article paru dans la revue Théosophie, Volume XIII, n°8).

Avertissement sur les dangers actuels
v35 imaged« Le psychisme, avec tous ses attraits trompeurs et tous ses dangers, est en train de se développer nécessairement parmi vous, et vous devez rester vigilants pour que le développement psychique ne l'emporte pas sur le développement Manasique et Spirituel. Les capacités psychiques parfaitement tenues sous contrôle, maîtrisées et dirigées par le principe Manasique [Mental], sont des aides appréciables pour le développement. Mais si ces capacités psychiques n'ont plus de frein, si elles s'imposent au lieu d'être maîtrisées, si elles utilisent l'individu au lieu de le servir, elles conduisent l'étudiant à tomber dans les plus dangereuses illusions, avec comme résultat la certitude de la destruction morale. Surveillez donc de près ce développement, inévitable dans votre race et votre période d'évolution, pour qu'il puisse finalement œuvrer pour le bien, et non pour le mal. » ‒ H.P. Blavatsky, Les cinq messages, p. 52.

top-iconRetour en Hauttop-icon